L’archiviste

par Photo Solution

Celia Perrin Sidarous, Collezione delle cere anatomiche, (finestre), Bologna, 2018–2019, épreuve au jet d’encre. © Celia Perrin Sidarous


[dropcap]J[/dropcap]usqu’au 12 janvier prochain, au Musée McCord, Celia Perrin Sidarous présente son installation L’archiviste, œuvre inédite où elle joue avec la représentation comme avec la matérialité de l’image et des objets.
Dans plusieurs mises en scène photographiques, Perrin Sidarous aborde les notions de trace et de mémoire en s’intéressant aux expériences vécues des objets physiques et représentés, expériences qui se sont accumulées au fil du temps. Des objets de la collection du Musée McCord, sélectionnés par l’artiste, sont montrés aux côtés de photographies et d’artefacts qu’elle a produits ou acquis.
D’origine canadienne et vivant à Montréal, Celia Perrin Sidarous renouvelle la pratique du collectionnement dans sa démarche artistique. Son travail a été présenté sur diverses plateformes d’art contemporain, telles que le Norsk Billedhoggerforening (Oslo), le Centre CLARK (Montréal), CONTACT Photography Festival (Toronto), Four Six One Nine (Los Angeles) et FOCUS Photography Festival (Mumbai).
La collection photographique du Musée McCord regroupe plus de 1 300 000 photographies qui documentent principalement l’histoire sociale de Montréal, mais également celle du Québec et du Canada. De la collection de daguerréotypes datant des années 1840-1850 aux images numériques d’aujourd’hui, elle témoigne de l’évolution de l’art de la photographie en parallèle avec les grandes transformations qui ont marqué la ville au cours des deux derniers siècles.

Celia Perrin Sidarous, Castello di Rivoli, Torino, 2018–2019, épreuve au jet d’encre. © Celia Perrin Sidarous

Articles similaires