Test : le sac Everyday Tote de Peak Design

par Photo Solution


[dropcap]C[/dropcap]onçus par des photographes, les sacs de Peak Design remplissent leur mandat photo : matériaux durable, sécurité, adaptabilité et maniabilité. Mais le plus intéressant chez eux, c’est l’inventivité du design avec des séparateurs qui se déploient ou se replient de différentes façons en un seul mouvement.
La compagnie présente les modèles Everyday comme les « meilleurs sacs de tous les jours », rien de moins. Évidemment, le sac idéal dépend des besoins spécifiques à chacun. Pour ma part, j’ai une petite fille de 17 mois, je privilégie le transport à pied ou à vélo, j’ai une poussette qui contient « pas tant que ça », j’aime bien avoir avec moi un petit portable pour travailler dans un café et puis pratiquement tout ce que j’utilise doit pouvoir être opéré d’une seule main. J’ai également eu l’occasion de tester le sac en voyage. Son format s’est avéré parfait, surtout considérant que mon appareil photo est très compact, tout comme sa focale (j’aime bien voyage léger). Voici donc ce que j’ai pensé du modèle de style « fourre-tout ».
Les plus
• C’est un sac extrêmement polyvalent : j’apprécie particulièrement de pouvoir passer du transport sur l’épaule au sac à dos en un seul geste.
• Les accès latéraux permettent de saisir, encore une fois, d’une seule main, ce qui s’y trouve. Super pratique.
• Le look du sac : simple, élégant, passe-partout et unisexe (mon conjoint aussi l’adore).
• Le système d’encrage Anchor Link est intégré au Tote pour les menus objets. Ce bidule, qui se vend aussi séparément, pourra être fort apprécié des photographes puisqu’il se place de chaque côté de votre l’appareil photo afin de fixer et d’enlever rapidement n’importe quelle courroie.
Les moins
• Porté en sac à dos, le Tote n’est pas de tout confort, surtout si le sac est bien rempli. Mais ce n’est pas sa fonction première, et le fait de pouvoir passer d’un type de portage à l’autre vaut un léger compromis au niveau du confort.
• Pas de pochette à fermeture éclair. Le sac offre différents types de compartiment, dont quelque-uns pour les menus objects, mais une pochette zippée est toujours appréciable.
• Le compartiment principal peut-être refermé et tenu en place par des aimants, puis sécurisé par un crochet. En voyage, je n’ai pas voulu mettre des objets de valeur dans les accès latéraux et j’ai préféré sécuriser l’ouverture principale avec le crochet en tout temps. Celui-ci s’avère un peu « gossant » quand on doit l’utiliser de nombreuses fois; l’ajout d’un bouton pression ferait peut-être l’affaire.
Conclusion
Avec le Tote, la compagnie tenait à réinventer ce type de sac populaire qu’est le fourre-tout en le dotant de fonctionnalités appréciables pour les photographes comme pour une utilisation de tous les jours. Le pari est, selon moi, réussi.

Articles similaires